Le cygne noir et le cygne blanc

Publié le par TerreHappy

Le philosophe Nassim Taleb, expert de la psychologie des risques et des incertitudes, vient de sortir un essai :

« Le cygne noir – la Puissance de l’imprévisible ».

 

Selon lui, l’histoire représenterait une suite d’événements imprévisibles qui saperaient nos repères.

 

À l’origine de ses réflexions, une généralité...

« Nous croyons et nous aurions la conviction que « tous les cygnes sont blancs » :

 

Cette certitude serait ensuite balayée par la découverte qu’il existe au moins « un cygne noir ».

Cette découverte serait alors considérée comme une aberration : « rien n’indiquait, en effet, qu’un cygne noir puisse exister ».

Malgré un impact extrêmement fort sur nos toutes petites vies, cette aberration semblerait « incroyable ».

Nous serions dans tous nos états…

Nous réagirions violemment, ou nous resterions pétrifiés !

Nous élaborons alors un scénario ou toutes autres explications pour, après coup, rendre ce fait improbable, explicable et prévisible.

Nous le mettons de côté,

Nous l’effaçons,

Nous faisons la politique de l’autruche,

 

En bref… nous continuons de faire comme si…

 

D’après Nassim Taleb :

« Dans un monde interdépendant, où les inégalités sont telles qu’un seul phénomène peut avoir un impact disproportionné sur l’ensemble de la planète, ils sont voués à se démultiplier. C’est ce que j’appelle le monde de l’Extrémistan. ».

« il s’agit de regarder l’histoire en accumulant des faits mais en généralisant le moins possible. Il faut garder à l’esprit les effets secondaires des affirmations causales. D’une certaine façon, la crise financière est un de ces effets secondaires. ».

 

Interview de Nassim Taleb : « Quand j’ai quitté le Liban pour aller faire des études aux Etats-Unis, je voulais travailler avec le réel, plutôt qu’avec les fausses représentations qui nous en barrent l’accès. Du coup, j’ai opté pour des études commerciales… Amoureux d’action et d’aventure, mais ne pouvant être pirate, je suis devenu trader. Et j’ai développé une technique financière qui consiste à faire des paris sur des événements rares et improbables au lieu de tout miser sur les tendances censées se répéter sans cesse : grâce à cette technique, je suis devenu rentier en 5 ans. Ça m’a permis de me consacrer à l’étude de l’incertitude. ».

(Sources : Philosophie magazine n°25 – déc.2008/janv.2009 -  p.14)

 

 

En ce qui me concerne, ces derniers temps, je me méfie en effet des généralités...

 

Au milieu de tous ces cygnes noirs annoncés. . .

 

je garde un œil sur « le cygne blanc » pour ne pas le perdre de vue !


photo Agnouchka

Je n’oublie pas non plus de tendre l'oreille pour capter le battement d’ailes du léger papillon. . .


TerreHappy

    

Publié dans MigraRéflexions

Commenter cet article

nidoga 17/12/2008 10:28

Bonjour Terre heureuse, déjà des coms bravo.Je vais devenir jalou, mais je dois me résigner vbous êtes extraordinaire de part la beauté de ce blog, j'en suis heureux pour vous.C'est un essai,http://gifs.toutimages.com/images/ani_oiseaux/cygnes/cygne_003.gif

TerreHappy 15/12/2008 14:37

Sophy,merci beaucoup pour ce petit coin de ciel bleu que vous avez installé sur mon article.dans l'attente de revoir bientôt la petite libellule papillonnant avec sa baguette magique...GBCat LEF TerreHappy

Sophie BONNET 14/12/2008 20:54

Magnifique, je n'ai que cet adjectif pour qualifier l'ensemble de ce blog!Je ne sais pas si mon commentaire de Félicitations à TerreHappy, à sa place sous ce texte, qui ressemble tant à son auteur...Je retrouve une certaine CatLef, dont j'ai aimé les écrits sur C4N, et qui manque énormément aux lapins, et à moi-même!Nous viendrons la lire de temps en temps, et rêver avec elle d'un Monde meilleur....SOPHY 

TerreHappy 13/12/2008 23:30

j'ignore également la répercussion de ce message au sujet du battement d'ailes du papillon...un immense bouleversement... ? un changement qui je l'espère, sera bénéfique pour la majorité des populations de la terre et des migrantterriens : comprendre enfin combien nous devons d'abord changer nous-mêmes avant de vouloir changer ce que nous avons nous-mêmes semé !même si les migrantterriens, bien que très agités et hyperactifs, détestent le changement...migrantterriennement vôtre ! 

TINCHANT 13/12/2008 20:02

Oui je voulais revenir sur le battement d'aile du papillon...j'ignore la répercussion de ce message dans ton blog mais je crois qu'un immense bourversement de l'univers va en découler...