GRAÎNES DE POSSIBLE………………………………………

Publié le par TerreHappy

« Les fourmis ensemble peuvent soulever un éléphant. » Proverbe Burkinabe

 



(Je suppose que l’éléphant sera ravi d’être un peu porté sur cette terre ! c’est un état qu’il n’a pas encore dû connaître… Ce n’est pas comme l’éléphant rose à lunettes !)

 

Pour le moment, c’est toujours la terre, si brave, qui nous porte :

""La Terre... Combien sommes-nous à comprendre cette glèbe silencieuse que nous foulons toute notre vie ? Pourtant, c'est elle qui nous nourrit, elle à qui nous devons la vie et devrons irrévocablement la survie""
(Pierre Rabhi) 

 

Je suis allée faire un petit tour sur le site de Pierre RABHI pour me remettre en mémoire tout ce qu’il dit depuis 2002. Je l'ai rencontré pour la première fois au cours d'une conférence sur le Val d'Oise.
Un sage Agro-écologue qui, au-milieu de toute cette « mondialisation » imposée et plutôt financière qu’humaine, redonne un peu d’âme aux citoyens du monde que nous sommes (que nous pourrions être ?)

 

Vous le connaissez peut-être de nom…  ou peut-être que non…

 

Peu importe…

 

à l’heure où les élections européennes vont à nouveau nous faire des promesses par monts § merveilles de tous bords et nous en faire voir des vertes et des pas mûres, je vais vous en donner un petit aperçu, sobre, comme lui, réaliste comme son quotidien, objectif dans ses analyses et cohérent dans son humanité.

http://www.pierrerabhi.org/blog/index.php?static/biographie

 

Son programme n’est pas tombé de la dernière pluie de grêlons…

Cet homme mérite largement que l'on ne passe pas à côté de ses idées...
des graînes de possible.......................................

Son programme, il le construit chaque jour depuis plus de 40 ans.

 

En 2002, avec son « Appel à l’insurrection et à la fédération des consciences », il s’impliquait de manière radicale contre un système de fonctionnement économique qu’il juge profondément erroné, contre une politique qui ne cesse d’ignorer ou d’ajourner les réponses à donner à l’urgence pour l’être humain et pour son environnement.

 

Pourquoi les hommes ne parviennent-ils que trop rarement à reconnaître qu’ils se sont trompés, qu’ils ont pris une mauvais voie… ?

 

Déjà, en 2006, il écrivait :

http://www.pierrerabhi.org/blog/index.php?post/2006/06/11/Regard-sur-le-projet-constitutionnel-europeen

 

« Réalisme, objectivité et simple cohérence. Un magnifique chantier s’ouvre à notre imaginaire avec à la mutualisation de ce que l’humanité a généré de meilleur pour éviter le pire. Je ne peux ni ne veux pour ma part déroger à cette exigence comme fondement du projet d’humanisation auquel chacun est invité à oeuvrer au-delà de toute appartenance. »

 

« Il faut également reconnaître très objectivement que le facteur humain est absolument décisif. Tout changement social ne peut se faire durablement sans changement de l’humain lui-même. Cette autre évidence permet à chacune et à chacun de prendre ses responsabilités à l’égard de son intime transformation et c’est sans aucun doute l’élément le plus déterminant si nous voulons une mutation positive de notre histoire individuelle et collective. »

 

en 2006, il exprimait encore :

http://www.gsara.be/formaradiobxl.htm

http://www.truveo.com/Colibris-Mouvement-pour-la-terre-et-l’humanisme/id/288230382460654194

 

Fin 2008, il déclarait :

« Un enfer écologique, dans lequel tout le monde mange « bio », est parfaitement possible.

Car, tout en mangeant « bio », en économisant son eau, en recyclant, on peut continuer à exploiter son prochain et la planète...

Si l’être humain ne change pas, si la conscience de chaque citoyen n’évolue pas, même avec les plus hautes technologies renouvelables et propres, rien ne changera jamais sur la terre »

http://www.terre.tv/#/fr/rechauffement-climatique/entretien/1940_la-ville-durable-selon-pierre-rabhi

 

Il est quasiment certain que les êtres humain sont tout à fait capable de porter aujourd’hui une chemisette en coton « bio », et d’aller demain piller les ressources du pays voisin…

C’est malheureux, et c’est encore toujours ainsi que cela se passe le plus souvent !

C’est la vraie réalité du quotidien de beaucoup d’êtres humains sur cette terre : se pourrir la vie ou s’entretuer, surtout sans dommages collatéraux, qu' « ils » disent !

 

 

le programme de Pierre Rabhi est constitué de ce qu’il appelle « nos utopies ».

« L’utopie étant pour nous la résultante d’une intuition qui prend racine dans l’intelligence profonde, individuelle et collective, ce qui a permis à l’humanité d’évoluer, éthymologiquement « ce qui n’a pas été fait » ou « le lieu de tous les possibles », mais certainement pas une chimère à laquelle certains la réduisent ».

 

J’en résume les grandes lignes directrices :

 

- redéfinir ce que peut être « l’économie » pour tous
(surtout pas la monétarisation et la satisfaction permanente !)

 

- « placer l’humain et la nature au centre de nos préoccupations, et l’économie et tous nos savoirs et savoir-faire à leur service. ».

 

- réaliser un inventaire des ressources de la planète
(toutes ! même et surtout celles qui ne sont pas monnayables et donc dévalorisées !)

 

- relocaliser l’économie afin que chaque territoire puisse tirer parti de ses propres ressources et de ses capacités à construire une autonomie reliée et ouverte aux échanges complémentaires et réciproques de la rareté.

 

- cela implique des structures agricoles, artisanales, industrielles, commerçantes à taille humaine et en nombre suffisant pour partager et répondre aux besoins de proximité sur le principe de produire et de consommer localement.

Small is beautiful !

 

- rendre les biens communs vitaux de la planète – l’eau, la terre, la biodiversité – à tous les citoyens par un traitement et une réglementation soucieuse de leur sauvegarde et de leur transmission intègre, voire améliorée, aux générations futures.

 

- refuser la confiscation, l’appropriation des potentialités les plus vitales sur la terre.

 

- mettre du féminin (du yin) au cœur du changement, trop de masculin (de yang) ayant fait la preuve évidente d’un profond et constant déséquilibre, facteur de violences, de compétitivité, et de dualités incessantes.
Il est urgent de faire appel au féminin comme l’une des composantes humaines indispensables pour établir la modération et l’équilibre dans l’histoire humaine.

et aussi d'éduquer nos enfants qui forment les générations futures 

 

CEPENDANT,  Pierre RABHI insiste bien sur le fait que :

 

« RIEN DE TOUT CELA NE SERA JAMAIS OPÉRATIONNEL SANS LA RESPONSABILITÉ ET L’ENGAGEMENT DE CHACUN À TRANSFORMER POSITIVEMENT SA NATURE, À DONNER UNE ORIENTATION CONSTRUCTIVE ET BÉNÉFIQUE À SON COMPORTEMENT QUOTIDIEN, ET À CONSIDÉRER L’AUTOLIMITATION, LA SOBRIÉTÉ, LA SOCIABILITÉ ET LE PARTAGE COMME DES ACTES POLITIQUES DE HAUTE VALEUR, ET GÉNÉRATEURS D’ÉQUITÉ ET DE BIEN-ÊTRE, ET DONC FACTEURS RÉVOLUTIONNAIRES D’UN VÉRITABLE PROGRÈS POUR TOUT UN CHACUN. »


J’invite donc chacun d’entre vous à voter pour sa propre transformation au quotidien, démontrant ainsi votre solidarité envers tous les citoyens de la terre :

CONTE DU COLIBRI :

Le Colibri fait sa part...

"Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés et atterrés observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s'active, allant chercher quelques gouttes d'eau dans son bec pour les jeter sur le feu".

Au bout d'un moment, le tatou, agacé par ses agissements dérisoires, lui dit: "Colibri ! Tu n'es pas fou ! Tu crois que c'est avec ces gouttes d'eau que tu vas éteindre le feu ?".

Le Colibri répondit alors: "Je le sais, mais je fais ma part".

Telle est notre responsabilité à l'égard du monde, car nous ne sommes pas totalement impuissants si nous le voulons bien.

("Nous devons être le changement que nous voulons pour le Monde"...)




PHOTO DU COLIBRI

 

Texte extrait de www.mouvement-th.org, le site de Terre et Humanisme, animé par Pierre Rabhi.
 L'URL de rétrolien de ce billet est :

http://mistermystery1969.spaces.live.com/blog/cns!18B759F0AD4D2407!1584.trak

http://utopies.typepad.fr/utopies_un_livre_pour_rfl/livres/
ce site parle aussi de Pierre Rabhi, à la date du 1er/12/2008
Vous pouvez également consulter le livre de Dominique Dumollard "Utopies ?", une vaste réflexion sur le travail et les places qu'il occupe dans nos vies d'hommes.
"Tout au long de son parcours, l'auteur s'est interrogé sur les problèmes auxquels il a été confronté en entreprises, mais aussi sur les grands thèmes qui nous concernent tous les jours : religion, économie, politique. Le livre rassemble ses réflexions construites à l'aide de son expérience, de discussions et d'un important travail de recherche. Toutes ces idées sont des pistes pour bâtir une société plus équitable.". 

http://la-vie-nature.over-blog.com/categorie-10082227.html
portrait de Pierre Rabhi, un des pionnier de l’agriculture depuis 1981.

 

 

Publié dans MigraDestinations

Commenter cet article

TerreHappy 03/06/2009 14:17

Merci à Dominique Dumollard pour son livre "Utopies ?" dont vous pouvez apercevoir la couverture de face au début de mon article.Je vais installer également un lien vers son site et son blog.Ainsi que d'autres liens qui me tiennent à coeur.la vie n'est belle que par ce que nous en faisons chaque jour...Merci à tous !TerreHappy 

TerreHappy 28/05/2009 02:41

merci à DD pour la couverture de son livre "Utopies?" que je lirai bientôt sans doute : un sacré pavé d'utopies !!!