Colombie #3 : DOUCE GRANADILLA

Publié le par TerreHappy

La Colombie, ce n'est pas que les bons vieux fossiles à ne surtout pas toucher, ainsi que je vous l'ai narré précédemment...
C'est aussi un monde de douceurs dont vous pouvez vous gaver à longueur de journées !

Entre autres douceurs, à profusion, la GRENADILLE DOUCE, fRUIT de la Liane Grenadelle :




Ce fruit provient de la Plante grimpante - Famille Passiflora ligularis – une Liane qui pousse en milieux humides bien draînés, et surtout en climats doux, car elle ne supporte pas une chaleur excessive.


Appelée Grenadelle ou Grenadille douce, c’est une Liane à feuilles persistantes – Feuilles cordiformes de 20x15cm – originaire d'Amérique du Sud et d’Amérique Centrale, où elle s’adapte et se développe à profusion dans les régions de ces pays pourvu que le climat y soit doux, et le sol bien drainé.

 

Les fleurs apparaissent très tôt, elles sont très ornementales et agréablement parfumées.
Les pétales et sépales sont de couleur blanche à rose très pâle, tandis que les filaments du cœur sont blancs rayés de pourpre violacé.

 

 

 

Nous en arrivons enfin au FRUIT "GRENADELLE" ou "GRENADILLE DOUCE" : il est de couleur jaune vif à orangé, de forme ronde et de la grosseur d’une orange, avec une petite queue dure et feuillue au sommet.

Il mesure de 6,5 à 8 cm de long et de 5 à 7 cm de diamètre. Sa peau est luisante et coriace, mais souple, avec un revêtement protecteur à l'intérieur pour abriter de nombreuses graines noires et croquantes de 5mm de long qui baignent dans une pulpe gélatineuse, le tout étant comestible.

La Grenadille douce est beaucoup plus grosse que le petit Fruit de la Passion vert Grenadille « granadilla » (de la grosseur d'une noix). Elle ne se fripe jamais, et elle se conserve très bien, une fois cueillie, la chair restant succulente même au bout de plusieurs jours, grâce à sa coque ultra-protectrice.

La chair pulpeuse aigre-douce avec ses pépins est la partie comestible du fruit. Elle est très aromatique et contient des vit. A, C, et K, phosphore, fer, et calcium.
Aucune acidité pour les estomacs fragiles !

Ce fruit constitue l'une des meilleures variétés de fruits de la passion, et il est actuellement possible de le trouver en vente dans certains magasins, au rayon "fruits exotiques et tropicaux". 

Pour choisir une bonne Grenadelle, soupeser le fruit pour prendre le plus lourd. Le poids pouvant varier de 50 à 150gr., les meilleurs sont les plus lourds !

 

Le fruit se cisaille en 2 avec l’ongle, et il suffit ensuite d’avoir le coup de main pour en faire 2 moitiés que l’on gobera ou que l’on mangera à la petite cuillère.

 

Il est aussi possible de faire un trou sur le côté du fruit, d’y introduire une grosse paille, et d’en aspirer le jus après en avoir touillé le contenu avec la paille. Les enfants aiment beaucoup cette façon de le boire à la paille !

Ce fruit original est absolument RAFRAÎCHISSANT et DÉLICIEUX.

On peut également intégrer toute l’arille de sa chair avec d’autres fruits pour s'en faire un jus frais pressé vitaminé.

La Grenadille douce, un fruit qui donne la pêche ! 

 

Publié dans MigraTransits

Commenter cet article

TerreHappy 27/07/2009 00:11

ah ! ça y est, tout apparaît, mais j'ai mis micdartag en doublon, ben c'est pas grave, ça fera d'une pierre deux coups ! 

Micdartag 26/07/2009 23:07

Ma chère Grenadille,La nature nous réserve toujours des surprises et je me demande pourquoi ce fruit, bien protégé dans sa peau, n'est pas plus connu ?Daprès les Japonais de Toyota, dont le grand Schéo- Schingo co-développeur du juste à temps, le fruit qui possédent la meilleure organisation logistique; c'est la banane.Regroupées en régime facilitant la cueuillette et le transport, protégée par sa peau, facile à enlever sans aucun moyen que ses mains, facile à manger sans baver, le déchet retournant dans la nature sans aucune polution. La perfection quoi!En tous cas, c'est un beau reportage bien documenté sur la granadille. Comme tu le dis si bien, de quoi avoir la pêche.Bisous.P.S. Pas sure de l'orthographe de ce pauvre Schingo (décédé il y a une vingtaine d'années mais que j'ai connu. C'est lui qui m'a raconté l'histoire de la banane)