Let the sun shine at home…

Publié le par TerreHappy

Nous envisageons depuis quelque temps de nous mettre à l’Énergie solaire en ce qui concerne son installation dans notre maison concernant les usages domestiques.

Étant novices en la matière, nous avons commencé par nous documenter sur ce sujet.
Sachant que notre maison est saine au départ, construite par un maître castor de France, avec des matériaux naturels. Elle est située dans la zone nord de la France, c'est-à-dire la zone française la moins ensoleillée.

Les premières conclusions sont que nous devons d'abord mieux assurer l'isolation de notre maison, ainsi que les vitrages de nos fenêtres, ainsi qu'une meilleure fermeture de nos portes.
Des devis et des travaux d'isolation de la maison elle-même sont donc à réaliser, avant toute étude de l'installation solaire, ce qui va prendre un certain temps, et quelques moyens financiers à mettre en oeuvre. Aux tout débuts, déjà, les "chiens assis" n'étant pas suffisamment étanches, nous avions dû y remédier...

Les capteurs solaires :
Ce que nous avons appris, c'est que pour notre maison, une maison déjà existante, les capteurs pourraient s'intégrer en terrasse sur le talus plein sud, vu que le toit sud et ouest est constamment balayé par les vents et les pluies.
(nous avons eu l'obligation de couper à la bonne hauteur réglementaire les cyprès jugés trop haut mais qui nous protégeaient pourtant merveilleusement des vents et de la pluie !).
Si posés sur le toit, les capteurs devraient être fixés de façon à laisser un vide de 10 à 15cm entre toit et face arrière des capteurs, pour faciliter le ruissellement des eaux de pluie, sachant que ce montage donne une "bonne prise au vent".
Il semble que les capteurs intégrés dans le toit restent la meilleure solution, si l'inclinaison du toit est bonne (ce qui reste à vérifier), et que cela soit aussi la solution la moins onéreuse.

Il faut savoir également qu'en ce qui concerne les capteurs solaires, ils représentent encore aujourd'hui le 1/3 du prix d'un chauffe-eau solaire (installation comprise).
si l'on choisit un modèle de capteur solaire, il faut donc faire bien attention à ses qualités propres :
- son prix au m2/surface utile (vitrage)
- sa longévité
- son esthétique
- ses performances thermiques
- ses qualités hydrauliques
- sa facilité de montage (ne pas acheter de capteurs solaires sans les avoir vus, et donc visiter une installation en état de fonctionnnement, et demander les résultats des tests auxquels ces capteurs ont été soumis). 

le chauffe-eau solaire :
Ce serait le plus simple et le plus vite rentable dans l'utilisation de l'énergie solaire dans la maison. Il peut s'adapter à l'habitat ancien et aux constructions neuves.
il est composé de capteurs plans (3 à 4m2), de liquide caloporteur (l'eau sanitaire n'est pas conseillée en cas d'entartrage, de gel ou de corrosion), d'un ballon de stockage (100l/jour semblent raisonnable), et d'un système de régulation (il doit être établi à l'installation en fonction du débit optimal à obtenir, et en fonction de la saison).

les principales règles à suivre et à appliquer pour utiliser au mieux l'énergie solaire :
1/ s'informer
2/ en apprendre les techniques d'exploitation domestique
3/ s'adresser à des spécialistes de thermique et de plomberie expérimentées (en adhérant par exemple à une Association de promotion des énergies douces dans sa région)
4/ accepter un surcoût de départ, le solaire étant initialement plus cher à l'achat. L'investissement devient rentable à moyen terme, à condition qu'on ait bien respecté chaque détail.
5/ apporter toutes les précisions nécessaires au calcul de la surface à couvrir en captage (localité, ensoleillement, besoins)
6/ toujours donner la priorité au soleil pour en consommer l'énergie captée et stockée.
7/ ne pas mélanger énergie solaire et énergie d'appoint (cette dernière ne représentant qu'un complément à n'utiliser que si le soleil est insuffisant).

Je désire en tous les cas, si cela semble intéressant, faire partager également le parcours effectué pour ces premières informations collectées sur l'Énergie solaire : 

L’Énergie du Soleil : un retour possible vers la Terre ?

( première étape : qu’est-ce que l’Énergie solaire ? )

 

I - PREMIÈRE ÉTAPE :

C’est quoi, l’ÉNERGIE SOLAIRE ?

 

L’Énergie solaire fait partie des Énergies douces. Rien que le nom fait rêver…

Nous parlons beaucoup des Énergies douces ces derniers temps sans pour autant en voir beaucoup d’applications se développer à notre portée dans l’environnement domestique.

Après la révolution pétrolifère, source de toutes les richesses d’hier, les combustibles fossiles (charbon, pétrole et gaz naturel) s’avèrent de plus en plus rares et de plus en plus chers.

L’utilisation des Énergies douces serait donc une des solutions à mettre en œuvre rapidement.

Nous pourrions ainsi revenir à la Terre et à ses lois naturelles qui ne produisent pas d’effets nocifs sur l’environnement, avec l’utilisation du Soleil…



Les incitations à adopter des techniques de captation et de stockage de l’Énergie solaire dans tous les habitats à usage domestique et collectif auraient-elles pu se développer beaucoup plus depuis la crise pétrolière de 1973 ?

La question que je me suis posée est pourquoi n’a t-on pas, plutôt, vu se construire et fleurir plus de maisons, d’immeubles, de bureaux et d’espaces collectifs, sous capteurs et chauffe-eau solaires ?

 

Le Soleil est le roi de ces Énergies douces auxquelles il contribue largement. Il chauffe la terre, l’air et l’eau. Sans lui, la vie n’existerait pas.

L’Énergie solaire semble inépuisable, propre et utilisable partout et par tous. De plus, elle est gratuite, une fois captée par l’installation mise en place pour la recevoir, et elle s’avère multiple dans ses modes d’exploitation. Adaptée à l’usage particulier de chacun dans l’intérêt de tous, et sur du long terme, elle est plus économique.

 

Cela ne signifie pas du tout qu’il nous faille en revenir au temps des grottes et des cavernes des origines, ni au moyen-âge, et encore moins refuser les multiples sciences et technologies de nos sociétés d’aujourd’hui qui permettent aux hommes de vivre ensemble toujours plus nombreux dans les cités urbanisées. Si ces nouvelles technologies sont au service des besoins réels des hommes, et non l’inverse.

C’est  l’utilisation que nous faisons de toute chose qui doit être sage et mesurée, et aussi se libérer de cette nécessité de la rentabilité à court terme et à tout prix.



Si l’installation pour accéder à cette Énergie solaire peut sembler contraignante, inhabituelle et chère au départ, ne serions-nous pas rapidement dédommagés en quelques années des factures payées ?

Nous y réfléchissons, en se documentant, en parlant avec des spécialistes, et nous avons le projet de le mettre en application dans notre quotidien.

Nous pensons que si chacun contribue à former un maillon de transmission, dans la mesure de ses capacités et de ses compétences, la chaîne solaire nous réchauffera tous !



Il convient par contre, de sélectionner avec soin le choix pour une installation à l’Énergie solaire.

Après nous être renseignés sur le site Actu-Environnement :
link

 

nous prenons contact avec l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) pour se documenter :
link  


Ce que nous avons compris pour le moment :

L’exploitation de l’Énergie solaire est fondée sur des principes simples et compréhensibles par tous.

Cependant, toute installation solaire n’est pas si simple à réaliser. Elle nécessite l’aide de techniciens formés quant au captage, au stockage, à la distribution et à l’installation.

Des formations et du travail en perspective à encourager pour de futurs ingénieurs et techniciens à venir !

 

Chaque jour, au fur et à mesure de nos recherches, nous en apprenons et nous partageons davantage nos connaissances pour pouvoir passer à l’étape suivante : l’étude d’un projet possible et efficace, à notre portée, avec des spécialistes pour une installation à l’énergie solaire afin de faire rentrer le soleil dans notre maison, constituera la seconde étape : « comment se mettre à l’Énergie solaire ? ».

Merci pour vos commentaires et vos expériences dans le domaine de cette 1ère étape ! ils seront toujours les bienvenus !

  

 

TerreHappy

 

 

Quelques uns des nombreux sites consultés pour le moment :
link 

link

link

link

link


en voyez-vous d’autres à proposer ?


 

 

         

 

 

Publié dans MigraDestinations

Commenter cet article

Xénie 03/01/2009 17:28

MeiLLeUrS VœUx 2009 §§
Hééé Si tu vEux tu pEux pasSeR me vOir sUr mOn BlOgg
http://www.slampadam.com
j’EspèRe à bientôt ***
BonNe cOntiiNuatiiOn
:)°)))

TerreHappy 21/12/2008 17:16

ANIDOLG:merci pour vos coms sur articles !Je constate que vous êtes tjrs plein de bon sens !Je n'ai que peu de temps... bcp de soucis pour cette fin d'année qui ne va pas être si facile que ça...à bientôt en 2009 et JOYEUSES FÊTES. 

TerreHappy 21/12/2008 17:11

il n'y a que le dernier lien qui ne fonctionne pas sur les 5... Je suis désolée... maître Po, je n'ai pas compris ce que vous voulez me dire quant à la manière dont j'installe les liens.peut-être que cela suffit de simplement inscrire le site en entier ?oh la la ... je me sens nulle de chez nulle ! mais bon... c'est comme ça!Joyeuses fêtes de Noël à vous ! 

Maitre Po, devin 21/12/2008 15:00

Désolé, aps trop d'avis sur la question... mais en voyant la tête de tes liens, je ne peux que m'interroger quant à ta façon de les insérer. Le link qui en résulte montre à l'évidence que tu te contentes d'insérer des liens à l'endroit du curseur. Or, il faut avant écrire le texte qui va illustrer le lien, le sélectionner et là seulement, insérer un lien.Par exemple, mon blog :Ta façon : linkLa mienne : le blog de Maître PoBien sûr, ça marche pour n'importe quel lien ;-)PS Un maître castor, y construit une maison avec ses dents ? Ou avec sa... euh... OK, OK, je sors...

nodolga 19/12/2008 18:36

Terre heureuse bonsoir,Pour votre information, il existe un four solaire à Font-Romeu-Odeillo-Via en Cerdagne d'une puissance de 1 mw.J'ai participé à sa construction en tant que sous traitance dans la conception et la réalisation de la structure, le miroire qui concentre les rayons solaires sur le concentrateur.La température atteinte au centre du faisceau est de l'odre de 3800 degrés si mes souvenirs ont exacts mais je n'en suis pas certain.Voici des adresses :http://www.actu-environnement.com/ae/news/SOLER_solaire_photovoltaique_2008_6190.php4http://www.actu-environnement.com/ae/news/energie_solaire_thermique_photovoltaique_3791.php4http://www.etapenergie.com/http://www.unige.ch/sebes/textes/1995/95BLpotsol.html